Abilio Diniz, un séducteur à la conquête de Carrefour

Abilio Diniz, un séducteur à la conquête de Carrefour

Abilio Diniz possède du pouvoir au Brésil

Bénéficiant d'une fortune estimée à près de 4 milliards de dollars, Abilio Diniz (lien) est le dixième individu le plus riche du Brésil, selon le magazine "Forbes". Avec pour buts d’améliorer la performance des prestations publiques et de rendre concurrentielles les sociétés du pays, la Chambre de Politique et de Performance et compétitivité accueille l'entrepreneur au cours de l'année 2011. Luiz Inácio Lula da Silva, qui est l’ancien dirigeant du Brésil, comptait le chef d'entreprise dans son cercle d'amis. Sur le sous-continent brésilien, l’un des hommes les plus influents n'est autre qu'Abilio Diniz.

Des difficultés qui modèlent le caractère du chef d'entreprise

Au cours de la décennie 90, Abilio Diniz procède à l'ouverture du capital du groupe Pão de Açúcar. Le groupe arrive à être le chef de file de la distribution au Brésil après que l'homme d'affaires ait entamé une période d’acquisitions. Le plan de sauvetage sévère élaboré par le patron permet de préserver le groupe Pão de Açúcar, qui congédie vingt mille salariés, vend les activités qu'il détient au Portugal et ferme 1/3 des supermarchés. le chef d'entreprise est pris en otage lors de la présidentielle de 1989. Libéré après une semaine de captivité, l’homme va rester affecté par cette événement. Abilio Diniz participe au Conseil Monétaire brésilien dans les années 1980, alors que le pays connait une situation d'extrême inflation.

Le retour d'Abilio Diniz dans le milieu de la grande distribution au Brésil

Abilio Diniz retrouve le circuit de la distribution brésilienne, à soixante dix-huit ans et épaulé par un associé de premier plan. En décembre 2014, la société d’investissement Peninsula, fondée par les Diniz, rend publique l'acquisition de dix pour cent du capital de la branche brésilienne de Carrefour. l'homme d'affaires dédie son temps à BRF et recherche de nouvelles perspectives d’investissement depuis son retrait du groupe Pão de Açúcar. Au printemps 2013, Abilio Diniz est nommé président du conseil d’administration du géant de l’agroalimentaire BRF (Brasil Foods).

La collaboration avec Casino, un épisode inachevé

Le groupe GPA renoue avec son équilibre comptable juste après la crise économique et commence à parler de partenariat avec Casino. Il fait en effet face à la concurrence de Carrefour en terre brésilienne. Abilio Diniz cède des actions pour un milliard de dollars à Casino. Le directeur de général de Casino prendra 7 ans plus tard le contrôle de GPA. Casino contrôle GPA dès 2012. Le divorce est consommé et Abilio Diniz abandonne le conseil d'administration quelques semaines plus tard.